A LA DECOUVERTE DE FRANCOIS ROZENTHAL, CREATEUR DE SPOPETS

A LA DECOUVERTE DE FRANCOIS ROZENTHAL, CREATEUR DE SPOPETS

 

 Né à Dunkerque le 20 juin 1975 d’une mère Française et d’un père d’origine Polonaise, François Rozenthal est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de hockey sur glace Français de tous les temps. Il a marqué de son empreinte, avec son frère jumeau Maurice, l’histoire de son sport.

UN HOMME ET UNE CARRIERE RICHE

François Rozenthal commence sa carrière professionnelle en 1992, à l’âge de 17 ans, dans son club formateur au Hockey sur Glace Dunkerque (HGD). Le Nordiste, fidèle à ses valeurs du Nord, restera au HGD jusqu’à l’âge de ses 19 ans. Reims, club majeur de ligue Magnus, lui propose de se développer au plus haut niveau. Il fait tout de suite parler de lui en devenant, dès sa deuxième saison avec le club Champenois, meilleur espoir du championnat de France. A tout juste 20 ans, il connaît ses premières sélections avec l’équipe Nationale. Lui et son frère jumeau Maurice sont unanimement considérés parmi les meilleurs attaquants de France. S’il fait déjà sensation dans le championnat de France, c’est sur le plan international que François Rozenthal va laisser une empreinte indélébile. Avec le maillot bleu frappé du coq, en 1996, il participe à ses premiers championnats du monde à Vienne (Autriche). Lors de ce premier tournoi au plus haut niveau, il inscrira pas moins de 4 buts et une passe décisive, en seulement 7 rencontres. Entre 1996 et 2009, il représentera son pays lors de 13 championnats du Monde et 2 Jeux Olympiques (Nagano 1998 et Salt Lake City 2002), devenant du même coup, un des joueurs les plus réguliers et constant dans l’hexagone mais aussi sur la scène internationale.

UNE DOUBLE CONSECRATION NATIONALE

C’est avec son club d’adoption des Gothiques d’Amiens, avec lequel il joua durant 10 ans, que François Rozenthal inscrira son nom sur les tablettes du hockey Français. A la fin des années 90, Le hockey se développe et la ligue Magnus tend à se professionnaliser. François Rozenthal, au sommet de son art, y brille de mille feux et réalise ses meilleures saisons. Une première consécration en 1999 où les Gothiques remportent pour la première fois de leur histoire le titre national. Lors de la saison 2003-2004, avec 49 points en 34 matchs, il signe une de ses meilleures saisons d’un point de vue comptable et permet au club Picard de décrocher sa deuxième coupe Magnus. Il figure parmi les joueurs emblématiques ayant marqué l’histoire du club Amiénois.

« LE PETIT MOZART » DU HOCKEY FRANCAIS

Au crépuscule d’une carrière riche de titres et d’exploits, le palmarès et les statistiques individuels que se sera forgés François Rozenthal sont encore plus éloquents. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : Un nombre de buts (357) et de passes décisives (335) en 654 matchs de carrière, qui démontrent l’investissement et l’implication permanents de François Rozenthal durant sa carrière. Elu meilleur joueur espoir Français, Elu 5 fois dans l’équipe étoile du championnat de France, Détenteur du Trophée Charles Ramsey récompensant le meilleur « scorer » du championnat. Ce ne sont pourtant que des titres individuels dans un sport collectif, mais ils résument au mieux ce que fût François Rozenthal dans le monde du hockey sur glace. Joueur « technique et virevoltant » pour la plupart de ses anciens coéquipiers, il restera pour l’éternité le « petit Mozart du hockey Français », surnom donné par le journal l’Equipe en Octobre 1995 après une série de « test-matchs » réussie face au Canada, durant laquelle les jumeaux Maurice et François Rozenthal furent les véritables révélations.

LA PASSION DU SPORT, FIL CONDUCTEUR DE SA RECONVERSION

Après cette belle carrière et à l’heure de la reconversion, François Rozenthal l’avoue, il a eu du mal à envisager une activité professionnelle loin du sport : « Le hockey et le sport font parties intégrantes de ma vie, c’est un besoin vital. Mais cela est vrai pour n’importe quel sportif ! Au moment de créer ma société, je savais qu’elle aurait un lien étroit et direct avec le sport et les sports collectifs dont je connais parfaitement les rouages pour y avoir baigné pendant 35 ans ! ».

Après une année complète consacrée à la création de la société et la réalisation de prototypes, il lance donc un concept de jeux et de jouets sportifs innovants. Finalement, Spopets voit le jour en Janvier 2017. « Ces poupées sportives sont le fruit d’une idée basique sur laquelle j’ai développé un concept qui n’existe pas. Proposer une poupée, à accessoiriser avec des éléments collectionnables tels que des panoplies d’équipes et des maillots « collectors ». La particularité réside dans le fait que ces poupées sont sportives. C’est une manière de me démarquer de ce qui se fait aujourd’hui sur ce secteur. En plus, elles représentent une vraie alternative aux jeux vidéo et en quelque sorte un retour aux jouets « traditionnels ». C’est ce qu’attendent de nombreux parents qui n’adhèrent plus trop aux jeux vidéos et à l’utilisation intensive voire excessive de ceux-ci. Spopets, c’est une manière simple de jouer, d’habiller, d’équiper des personnages dans un univers entièrement dédié au sport. Le tout en y amenant des éléments historiques du sport et des valeurs propres aux grands champions. »

Le souhait de l’ex-international ? Que sa marque Spopets soit constituée des fondements mêmes du sport collectif. « Oui ce sont des jouets à part entière et je souhaite que les enfants jouent avant tout avec mes produits ! Mais en adhérant aux valeurs que le sport transmet, en développant une fierté d’appartenance à cette communauté sportive et en ayant un état d’esprit conquérant, les enfants trouveront en eux ce qui permet de devenir un CHAMPION. C’est d’ailleurs ce que n’importe quel être humain doit être capable de trouver dans la vie de tous les jours pour relever des défis auxquels il est confronté. L’identité de Spopets, ces valeurs que je souhaite transmettre, c’est ma vision pour que chaque enfant puisse devenir le champion de sa vie ! Car je suis persuadé qu’il y a un champion qui sommeille au plus profond de nous ! »

Une marque proche des valeurs fondatrices du sport que partage François Rozenthal, c’est en cela que Spopets est différent et ne ressemble à aucune autre marque !

De | 2018-01-18T21:48:13+00:00 18 décembre 2016|
X